bleupresquemuet:

Hugo, la France, l’Ukraine et la victoire.

Allez Hugo!